De l’eau et du fourrage pour produire du lait en toute saison

DSC_0845Confronté à la sécheresse, au manque d’eau et au manque de pâturage, Moustapha Moussa, un éleveur camerounais invente un système intégré combinant la production fourragère et la maîtrise de l’eau afin d’augmenter sa production laitière. Lire la suite…

(962)

Transformer le niébé en café

Du niébé ''brut"...

Du niébé  »brut »…

Assane Gueye, chargé de programmes de AGRECOL Afrique, a présenté à la foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’OUEST (FIPAO),qui se tient du 15 au 16 mai 2015 au SIAO, une de leurs innovations alimentaires. Il s’agit du café de Niébé. Lire la suite…

(1767)

« Malgzanga » un produit efficace contre le choléra de la volaille

crédits photos : M. Ouédraogo

crédits photos : M. Ouédraogo

A la Foire de l’Innovation Paysanne en Afrique de l’Ouest (FIPAO), l’un des stands les plus visités est celui de l’Association pour le Développement Economique et social du village de Koala, au Burkina. Des visiteurs attirés par « Malgzanga », un produit développé par l’association qui permet de lutter contre le choléra de la volaille. Lire la suite…

(1495)

Charrue motorisée : Labourer un hectare en seulement 2 heures

Charrue motorisée 2La Foire de l’Innovation Paysanne pour l’Afrique de l’Ouest (FIPAO) a ouvert ses portes ce vendredi 15 mai 2015 dans l’enceinte du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO). Prévue pour 48 heures, celle-ci s’affiche comme étant un cadre de promotion et de valorisation des produits à caractère innovateur. Plusieurs pays sont au rendez-vous et il y a une multiplicité de produits à découvrir. Parmi ceux-ci, un a le plus attiré notre attention : il s’agit de la charrue motorisée qui offre de nombreux avantages à en croire son concepteur. Lire la suite…

(2161)

Du fumier composté pour booster la production du coton biologique

_MG_3107-2Dans le village de BATIA, localité située au nord du Bénin, à proximité de la réserve de la Pendjari, est née la technique de fertilisation du cotonnier à 5 tonnes / ha. Boni Adama, une productrice de ce village nous parle de cette technique qui a changé sa vie.
Lire la suite…

(953)

FIPAO 2015 : Un cadre pour promouvoir les innovations paysannes

Une vue des participants à la cérémonie d’ouverture de la Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest

Une vue des participants à la cérémonie d’ouverture de la Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest

La Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest (FIPAO) a ouvert ses portes ce vendredi 15 mai 2015 à Ouagadougou. C’est un cadre qui permettra aux paysans de 8 pays ouest africains à savoir le Benin, le Sénégal, le Mali, le Togo, le Cameroun, le Niger, le Ghana et le Burkina Faso d’exposer leurs innovations. Placée sous le parrainage du ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire, la foire se tiendra du 15 au 16 mai 2015.
Lire la suite…

(799)

Événement parallèle à FIPAO : lancement des vidéos sur les innovations des agriculteurs qui adaptent au changement climatique

flyer CTA side event-page-001

Plus d’info suivra et les trois vidéos seront téléchargées sur le site dès que possible….

(458)

Burkina Faso: Un peu de feuilles mortes pour redonner vie à la terre (Vidéo)

Tani Lankoandé ne peut s’empêcher d’afficher un sourire quand elle parcourt son champ à maturité. C’est presque inespéré de produire autant de sorgho, de nimbé et d’arachides sur cette terre aussi dégradée, à Sagadou dans l’une des régions les plus hostiles du Burkina Faso, l’Est du pays. Les récoltes s’annoncent bonnes. Mais cette prouesse, Tani Lankoandé la doit à son imagination créative d’où est sortie la technique des feuilles mortes pour régénérer le sol et amortir les effets néfastes des changements climatiques.

Lire la suite…

(1123)

Des innovations paysannes en quête de soutien politique

Un paysan innovateur interviewé dans son champ, dans le centre-nord du Burkina

Un paysan innovateur interviewé dans son champ, dans le centre-nord du Burkina

« Le savoir en appui à la force », on pourrait ainsi traduire littéralement le sigle de l’AMSP, Association Minim Sông Pânga. Une association de développement qui regroupe une centaine de paysans innovateurs et d’anciens agents de projets de développement. « Les paysans « innovateurs » sont ceux-là qui confrontent sans cesse les idées pour proposer des choses acceptables pour les autres paysans », explique Banguéba Roger Kaboré, président de l’AMSP. Lire la suite…

(846)

FIPAO : Mettre en débat ses pratiques pour bénéficier de critiques constructives

crédits photos : Mme Zoungrana Yaméogo Kouka

crédits photos : Mme Zoungrana Yaméogo Kouka

L’appui au développement d’innovations endogènes paysannes est un processus long et tâtonnant. « Partant du principe qu’on part quelques fois de connaissances empiriques dont toutes les variables ne sont pas connues et quantifiées, il peut arriver qu’après plusieurs années d’expérimentations, on n’aboutisse pas à un résultat conséquent à la hauteur de l’investissement en temps, en énergie et en ressources utilisées », explique Mme Zoungrana Yaméogo Kouka, responsable régionale pour l’approche participative de l’ONG internationale HELVETAS Swiss Intercooperation au Burkina Faso. Lire la suite…

(734)

1 2