Promotion d’une pêche durable dans le lac de Lagdo au Cameroun

La surexploitation et l’utilisation de techniques de pêche destructives ont fini par faire baisser considérablement la productivité du Lagdo un fleuron de la pêche au Cameroun. Mais grâce à une approche de pêche durable promue par l’ONG CELDIE, les réserves se reconstituent doucement. Lire la suite…

(870)

L’engrais organique plus fort que l’engrais chimique

Le compost mur prêt pour l’épandage (crédit photo : Syprobio)

Le compost mur prêt pour l’épandage (crédit photo : Syprobio)

Abandonnés au profit des engrais chimiques, les fertilisants organiques offrent pourtant les meilleurs rendements. Michel Boundja, paysan innovateur au Benin, a fait la démonstration lors de la Foire des innovations paysannes en Afrique de l’Ouest 2015.
Lire la suite…

(1663)

De l’eau et du fourrage pour produire du lait en toute saison

DSC_0845Confronté à la sécheresse, au manque d’eau et au manque de pâturage, Moustapha Moussa, un éleveur camerounais invente un système intégré combinant la production fourragère et la maîtrise de l’eau afin d’augmenter sa production laitière. Lire la suite…

(937)

Transformer le niébé en café

Du niébé ''brut"...

Du niébé  »brut »…

Assane Gueye, chargé de programmes de AGRECOL Afrique, a présenté à la foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’OUEST (FIPAO),qui se tient du 15 au 16 mai 2015 au SIAO, une de leurs innovations alimentaires. Il s’agit du café de Niébé. Lire la suite…

(1670)

Goutte à goutte enfouie : optimiser l’utilisation de l’eau

crédits photos : Assane Ouédraogo

crédits photos : Assane Ouédraogo

Investissements physiques et financiers colossaux, temps d’arrosage important, difficulté à mobiliser l’eau… Lassé par cet ensemble de difficultés, Alassane Fall, un producteur de mangues, a mis au point un système d’arrosage «goutte à goutte », plus rationnel en termes d’efforts et de gestion de l’eau.  Lire la suite…

(1310)

« Malgzanga » un produit efficace contre le choléra de la volaille

crédits photos : M. Ouédraogo

crédits photos : M. Ouédraogo

A la Foire de l’Innovation Paysanne en Afrique de l’Ouest (FIPAO), l’un des stands les plus visités est celui de l’Association pour le Développement Economique et social du village de Koala, au Burkina. Des visiteurs attirés par « Malgzanga », un produit développé par l’association qui permet de lutter contre le choléra de la volaille. Lire la suite…

(1439)

Charrue motorisée : Labourer un hectare en seulement 2 heures

Charrue motorisée 2La Foire de l’Innovation Paysanne pour l’Afrique de l’Ouest (FIPAO) a ouvert ses portes ce vendredi 15 mai 2015 dans l’enceinte du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO). Prévue pour 48 heures, celle-ci s’affiche comme étant un cadre de promotion et de valorisation des produits à caractère innovateur. Plusieurs pays sont au rendez-vous et il y a une multiplicité de produits à découvrir. Parmi ceux-ci, un a le plus attiré notre attention : il s’agit de la charrue motorisée qui offre de nombreux avantages à en croire son concepteur. Lire la suite…

(2095)

FIPAO 2015 : Un cadre pour promouvoir les innovations paysannes

Une vue des participants à la cérémonie d’ouverture de la Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest

Une vue des participants à la cérémonie d’ouverture de la Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest

La Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest (FIPAO) a ouvert ses portes ce vendredi 15 mai 2015 à Ouagadougou. C’est un cadre qui permettra aux paysans de 8 pays ouest africains à savoir le Benin, le Sénégal, le Mali, le Togo, le Cameroun, le Niger, le Ghana et le Burkina Faso d’exposer leurs innovations. Placée sous le parrainage du ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire, la foire se tiendra du 15 au 16 mai 2015.
Lire la suite…

(795)

FIPAO15 : mille et une façons d’y participer activement

Photo credits : ILRI

Photo credits : ILRI

« […] Je souhaiterais de tout cœur participer à l’atelier et à la foire […] Notre organisation veut aussi participer […] quelles sont les modalités de participation ? ». Des questions et encore des questions Lire la suite…

(843)

Georges Félix : ‘‘Mieux comprendre les préoccupations des familles paysannes’’

crédits photos : Georges Félix

crédits photos : Georges Félix

Les agronomes ont une connaissance technique qui peut servir pour initier des discussions avec les familles paysannes. Mais les véritables « professeurs » sont les agriculteurs et les agricultrices qui gèrent leurs ressources et produisent leurs propres aliments depuis plusieurs générations avec des pratiques ancestrales. C’est la conviction de Georges Félix. Lire la suite…

(1056)

1 2